Mali: Partenariat entre l’UCAO-UUBa et l’EMP : promouvoir la recherche et la culture de la paix en Afrique

EDUCATION POUR LA PAIX

Un article par Abdrahamane Sissoko de Maliweb

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Pr. Amadou Keïta, accompagné de l’Archevêque de Bamako, le Cardinal Jean Zerbo, a présidé le mardi 2 mars, dans la salle de conférence de l’école de maintien de la paix (EMP) Alioune Blondin Bèye, la cérémonie de signature de partenariat entre l’Université Catholique de l’Afrique de l’Ouest–Unité Universitaire à Bamako (UCAO-UUBA) et l’EMP. Objectif : promouvoir la recherche scientifique et la formation au sein des deux organismes sur le plan des idées et celui des actions.

Ce partenariat entre l’Université Catholique de l’Afrique de l’Ouest–Unité Universitaire à Bamako (UCAO-UUBA) et l’Ecole de Maintien de la Paix Alioune Blondin Beye vise à promouvoir la recherche scientifique des étudiants et la formation au sein de deux organismes sur le plan des idées et celui des actions.

Ce partenariat sera d’un atout considérable pour mettre un accent particulier sur la formation accrue des apprenants de part et d’autre. C’est du moins ce qu’a rappelé l’Abbé Clément Lonah, président de l’UCAO. Selon lui, l’UCAO est un réseau d’unités universitaires implantées dans plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest comme le Burkina, le Bénin, la Côte d’Ivoire, la Guinée, le Mali, le Togo et le Sénégal. Son Rectorat se trouve à Ouagadougou. L’objectif de cette institution, dit-il, est de promouvoir l’excellence, l’intégration sous-régionale et la mutualisation des compétences.

En signant cette convention avec l’Ecole de Maintien de la Paix, l’Abbé Clément Lonah, président de l’UCAO, estime que son établissement a conclu un partenaire idéal pour réaliser ses ambitions en Afrique de l’Ouest.

«Ambition d’excellence dans la formation scientifique et humaine, ambition d’intégration sous-régionale en permettant la mobilité des étudiants et professeurs dans l’espace de l’Afrique de l’Ouest, ambition de mutualisation de compétences en regroupant les savants dans un espace universitaire pour donner un enseignement de qualité» a-t-il précisé.

(cliquez ici pour une version anglaise de cet article)

Question pour cet article:

Where is peace education taking place?

Pour l’Abbé Clément Lonah, l’Unité universitaire à Bamako (UUBa) de l’UCAO est spécialisée dans les Sciences de l’Éducation, tout en développant d’autres filières, comme le Droit, le Journalisme et la Communication, les Sciences humaines (Philosophie) et les Sciences Économiques et de Gestion.

Pour sa part, le DG de l’Ecole de Maintien de la Paix Alioune Blondin Beye, le Colonel Souleymane Sangaré, a indiqué que les points communs entre les deux entités sont des atouts considérables qui favoriseraient, à coup sûr, l’établissement d’un partenariat plus réaliste et opérationnel. «Ces deux écoles ont  toutes à cœur de partager, de former et d’éduquer des hommes et des femmes qui serviront d’exemples et prônent toujours la paix au lieu de la violence», a-t-il souligné.

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, le Pr. Amadou Keïta, a affirmé que cette signature de partenariat entre en droite ligne de la vision des plus hautes autorités de la transition pour la recherche scientifique et la culture de la paix. Elle intervient selon lui à un moment décisif qui marque la première étape et permettra aux élèves et étudiants de bénéficier d’un standard international d’éducation dans la culture de la paix.

Pour terminer, le ministre Kéita a souligné que la culture de la paix est un ensemble de valeurs. C’est aussi des attitudes, comportements et modes de vie qui rejettent la violence et préviennent les conflits en s’attaquant à leurs racines par le dialogue et la négociation.

«Les deux écoles viennent d’ouvrir la voie pour le rayonnement de la paix et de la science de la formation en Afrique», a rétorqué son Eminence  le Cardinal Jean Zerbo, vice-chancelier de l’UCAO/UUBa. Avant d’ajouter que «la paix favorise le rayonnement de la science ; la science s’épanouit dans un climat de paix. Les deux Institutions, l’École de Maintien de la Paix et l’Université Catholique de l’Afrique de l’Ouest, conjuguent les efforts ensemble, pour apporter une grande richesse à notre sous-région et à l’Afrique entière en quête de paix».

L’UCAO-UUBa est une Institution à la réputation établie sur l’échiquier des universités du Mali, qui se veut être une Université d’intégration, d’excellence, de succès et d’innovation au service du développement durable et du capital humain.

Fière de son caractère d’intégration, de succès, d’excellence et d’innovation, l’UCAO-UUBa constitue un foyer unique en son genre pour l’apprentissage, l’enseignement, la recherche, la formation de tout homme et de tout l’homme. De fait, l’UUBa veut participer à la transformation de la société, de l’homme africain, grâce aux compétences et à l’expertise de ses diplômés.

Sa vision est de faire preuve d’une application intelligente du système LMD dans les offres de formation, de sécuriser l’insertion professionnelle et l’employabilité des apprenants et d’éduquer et former des jeunes à être plus humains, compétents et entrepreneurs.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *