Dernier bulletin

LA LUTTE POUR LE DESARMEMENT NUCLEAIRE

S’exprimant aux Nations Unies lors de l’ouverture de la dixième Conférence d’examen des Parties au Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP), le Secrétaire général Antonio Guterres a averti que l’humanité n’est « qu’à un malentendu, à une erreur de calcul de l’anéantissement nucléaire ».  Tout cela à un moment où les risques de prolifération augmentent et où les garde-fous pour empêcher l’escalade s’affaiblissent. Et quand les crises – avec des sous-entendus nucléaires – s’enveniment, du Moyen-Orient à la péninsule coréenne, à l’invasion de l’Ukraine par la Russie, et à de nombreux autres facteurs dans le monde ».

Quelques jours plus tard, Guterres s’est rendu à Hiroshima où il a pris la parole lors de la cérémonie du Mémorial d’Hiroshima pour la Paix, marquant l’anniversaire du bombardement atomique, l’acte terroriste le plus horrible de l’histoire de l’humanité. Lors de sa conférence de presse, il a déclaré que le monde risquait d’oublier les leçons forgées dans cette ville il y a 77 ans. Il a ajouté qu’il est inacceptable que des États détenteurs d’armes nucléaires admettent la possibilité d’une guerre nucléaire. Il a souligné que nous devons utiliser toutes les voies de dialogue, de diplomatie et de négociation pour apaiser les tensions et éliminer la menace nucléaire.

Le maire d’Hiroshima, Kazumi Matsui, s’exprimant lors de la cérémonie, a déclaré : “J’appelle les dirigeants des États dotés d’armes nucléaires à visiter les villes bombardées par des bombes atomiques où ils pourront personnellement faire face aux conséquences de l’utilisation des armes nucléaires et à renforcer leur volonté de prendre ces mesures. Je veux qu’ils comprennent que le seul moyen sûr de protéger la vie et les biens de leur peuple est d’éliminer les armes nucléaires.”

S’exprimant 3 jours plus tard à l’occasion de l’anniversaire du bombardement atomique de Nagasaki, Tomihisa Taue, le maire de cette ville a déclaré : “En janvier de cette année, les dirigeants des États-Unis, de la Russie, du Royaume-Uni, de la France et de la Chine ont publié une déclaration commune affirmant qu'”une guerre nucléaire ne peut être gagnée et ne doit jamais être menée”. Cependant, dès le mois suivant, la Russie a envahi l’Ukraine. Des menaces d’utiliser des armes nucléaires ont été proférées, faisant frissonner le monde entier. . . Au lieu de faire la guerre, l’humanité devrait favoriser « une ‘culture de la paix’ qui répand la confiance, respecte les autres et cherche des solutions par le dialogue ».

Le maire Tomihisa Taue s’est ensuite rendu aux Nations Unies où il s’est adressé aux réunions du 10e examen du TNP, rappelant “l’appel de longue date des hibakusha à l’abolition des armes nucléaires – qui a résonné dans le monde entier, faisant prendre conscience de leur inhumanité. Néanmoins, des décennies de tels efforts peuvent être anéanties si un seul État doté d’armes nucléaires décide d’utiliser tout son pouvoir pour tyranniser d’autres États.” Il a exhorté les participants à remplir les obligations de désarmement nucléaire telles que stipulées à l’article VI du TNP, ainsi qu’à proposer des stratégies concrètes pour assurer des progrès dans les mesures de désarmement nucléaire et de non-prolifération. Il a également exprimé la détermination de Maires pour la Paix, à continuer à lutter pour un monde sans armes nucléaires. Il a conclu sa déclaration en transmettant un message : Puisse Nagasaki être le dernier site de bombardement atomique en temps de guerre.

Les messages d’Hiroshima et de Nagasaki ont trouvé un écho dans le monde entier. À Winchester, au Royaume-Uni, le maire a présidé un événement pour commémorer les attentats à la bombe, déclarant : “Je partage l’esprit de mon collègue maire de Nagasaki, qui a déclaré : ‘Je déclare par la présente faire tout mon possible pour réaliser l’abolition des armes nucléaires et paix mondiale éternelle.'” Et à Nagpur, en Inde, plus de 5 000 personnes ont visité l’événement No More Hiroshima : No More Nagasaki.

Le dixième examen du TNP s’est terminé aux Nations Unies à New York sans même parvenir à une déclaration commune, sans parler de prendre des mesures concrètes vers le désarmement nucléaire. Cependant, dans le rapport des résultats, l’organisation de paix Unfold Zero, a mentionné que certaines des questions mentionnées lors de la conférence, telles que la réduction des risques nucléaires, la non-utilisation des armes nucléaires dans les conflits armés, l’adoption de politiques de non-utilisation en premier et les garanties de sécurité, seront soulevées dans d’autres forums. “Nous vous encourageons à rester à l’écoute et à vous engager dans ce domaine.”

Plus que jamais, nous avons besoin d’un mouvement mondial pour le désarmement nucléaire !

DISARMAMENT ET SECURITÉ

disarm

L’humanité n’est qu’à un malentendu de l’annihilation nucléaire, prévient le chef de l’ONU

TOLÉRANCE ET SOLIDARITÉ

tolerance

Solidarité avec les Palestiniens et les forces de Paix agissant en Israël

ÉQUALITÉ HOMMES/FEMMES

fem-fr

Gabon: Engagement des femmes pour la santé et la salubrité dans la province du Woleu-Ntem”

LIBERTÉ DE L’INFORMATION

info

United Nations Secretary-General in Japan, 5–8 August

DÉVELOPPEMENT DURABLE

dev

Nigeria: Reps Push For ‘Silence The Guns’ Implementation

PARTICIPATION DÉMOCRATIQUE

dem

Colombia: Peacebuilding in Viotá, a model that seeks to be replicated throughout the country

DROITS DE L’HOMME

hr

Honduras: A massive march cries out for peace in Olancho

ÉDUCATION POUR LA PAIX

ed

Mexico: International Diploma in Development and Culture of Peace at the UAZ