Dernier bulletin

JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA PAIX

En utilisant la même méthodologie cette année que l’année dernière, nous voyons, à l’occasion de la Journée internationale de la paix, une nette augmentation de ses manifestations. Le nombre d’événements que nous avons pu trouver a presque doublé en Amérique du Nord, en Europe, en Asie et en Amérique latine, passant respectivement de 126 à 233, de 96 à 177, de 67 à 158 et de 58 à 95.

Si pour la plupart, les célébrations ont été organisées par les villes, les écoles et la société civile, quelques chefs d’État ont cependant publié des proclamations. Le Premier ministre Trudeau du Canada a déclaré: ”  À l’occasion de la Journée internationale de la paix et du 70e  anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme, j’invite les Canadiens à réfléchir aux gestes que nous pouvons tous poser pour défendre les droits de la personne, et pour bâtir un pays meilleur et un monde plus pacifique.” Wang Qishan, vice-président chinois, a proclamé que “la Journée internationale de la paix était un bon espoir pour la paix pour tous les peuples du monde. Le peuple chinois, toujours épris de paix, espère poursuivre, maintenir et jouir de la paix avec les peuples d’autres pays.” Le président du Venezuela, Maduro, a déclaré: “Le peuple héroïque du Venezuela a réussi à surmonter ses difficultés pacifiquement. En cette Journée internationale, nous confirmons que c’est le seul moyen de réaliser la vraie liberté. Avec la paix, tout est possible.” Et aux Nations Unies, le Secrétaire-général, António Guterres, a déclaré: “La paix est le concept unificateur qui nous rassemble aux Nations Unies. La paix est menacée et violée dans de nombreux endroits, mais « nous n’abandonnerons pas.”

Comme l’année dernière, le plus grand nombre d’événements ont eu lieu dans les écoles, impliquant les enfants du monde dans l’espoir de la paix. Un exemple remarquable est celui des écoles Montessori du monde entier, où la tradition de chanter “Chantez la paix autour du monde” est utilisée chaque année pour marquer la Journée internationale de la paix. “La paix fait partie intégrante du programme d’études Montessori”, a déclaré Rebecca Green, directrice de l’école Montessori de Kennebec (Maine, États-Unis). “C’est le fondement pour aider les enfants à découvrir qui ils sont dans le monde et à traiter les autres avec respect.” Maria Montessori, fondatrice de la philosophie éducative Montessori, a été nommée à trois reprises pour le Noble Peace Prize. Elle a encouragé les enseignants à cultivez la paix et la courtoisie dans leurs salles de classe.

À l’école après l’école, la Journée a été l’occasion d’apprécier la diversité. À Boca Raton (Floride), les élèves de l’école élémentaire Coral Sunset se sont habillés des couleurs de leurs pays d’origine: “Nous avons plus de 64 pays représentés dans le système scolaire Palm Beach.” À l’Université de Bradford (Royaume-Uni), “nos étudiants couvrent plus de 50 nationalités. La possibilité de rencontrer des personnes de différentes origines et de différentes expériences fait de notre école un environnement d’apprentissage très riche.” À Vitoria, au Brésil, des étudiants du Centro Educacional Leonardo da Vinci ont réalisé une murale pour le respect des différences entre les peuples, par la générosité et par un regard attentif sur l’autre. Chaque groupe a travaillé avec un continent, peignant des papillons avec les couleurs des drapeaux de chaque pays, mais ces papillons ne se limitent pas à leurs frontières. Ils se rejoignent sur la même planète, ce qui montre que même si nous avons des couleurs et des drapeaux différents, nous avons un même coeur.

Lors de centaines de manifestations, la musique a été utilisée en tant que langue universelle. Un exemple typique est celui de Piratininga, Niteroi, au Brésil, où des étudiants du Colégio Dom Hélder Câmara se sont réunis sur la place centrale pour chanter «La Paz» de Gilberto Gil, le chanteur le plus populaire de leur pays. Nous avons déjà mentionné ci-dessus l’utilisation de la musique par les écoles Montessori. L’initiative One Day, One Choir a réuni des ensembles de renommée mondiale avec des chorales scolaires, communautaires, confessionnelles, professionnelles et locales dans plus de 70 pays afin de chanter pour la paix et l’unité.

Vous trouverez ci-dessous des photos d’enfants du monde entier lâchant des ballons ou des colombes dans le ciel, symboles de leur désir de paix partout dans le monde.

Partout, la journée a été une occasion de rassembler les gens des differentes sensibilités spiritualles.. Par exemple, à Bruxelles en Belgique, dans le cadre de la Journée internationale de la paix, la ville a accueilli une conférence organisée par Almouwatin (Citizen, en arabe) pour aborder les thèmes de l’échange et du partage en collaboration et avec le soutien de divers Associations musulmanes, juives, bouddhistes, laïques, franc-maçons, chrétiennes. A Sao Paulo au Brésil, des représentants du catholicisme, du spiritisme, du bouddhisme, de l’Ombanda, du protestantisme, de l’hindouisme, du candomblé et de l’islam ont participé à un acte interreligieux, “Unité pour la paix”. À Sydney, en Australie, pour la première fois cette année, l’Église apostolique arménienne, les coptes orthodoxes et les soufis ont participé au service de prière interconfessionnel annuel. Et à Raipur, en Inde, des étudiants de l’école internationale de Rungta ont visité les quatre principaux lieux de culte de leur ville. le Ram Mandir, l’Église, la Masjid et le Gurudwara où les chefs religieux de tous ces lieux ont parlé de leurs religions respectives. Ils ont souligné la nécessité de permettre à la prochaine génération de comprendre et d’assimiler l’essence et l’esprit de paix de toutes les religions et de les respecter.

En Afrique, où la transition démocratique est un défi toujours difficile, un thème commun à la Journée internationale de la paix a été la nécessité d’élections pacifiques. Ce fut le thème au Cameroun, en République démocratique du Congo, au Gabon, au Ghana, à Madagascar et au Zimbabwe.

Cette année, de nombreuses célébrations de la paix ont eu lieu dans les pays sortant de conflit armé. En Colombie, nous publions les événements de Tibu, Bogotá, Santa Marta (Magdalena), La Paz (Cesar), Dabeiba (Antioquia), Bosa et Medellin. Ceux de Dabeiba et de La Paz impliquaient d’anciens combattants des FARC démobilisés dans les camps supervisés par l’ONU près de ces villes. “C’est un moment historique. Il y a une quinzaine d’années, il était impossible de penser à un tel moment. Aujourd’hui, nous nous réunissons tous pour la paix”, a déclaré Isaias Trujillo, qui a passé 47 ans au sein des FARC. Et depuis la Syrie, nous publions des événements d’Alep, de Homs, de Sahnaya et de Qamishu, ainsi qu’un marathon de 12 heures auquel ont participé environ 15 000 personnes de différents groupes d’âge. Le marathon a débuté à 8 heures du matin à Alep, Homs, Hama, Lattakia, Tartous et Sweida, où les participants ont couru simultanément sur une distance de 3 kilomètres, avant qu’un certain nombre d’entre eux soient allés participer à un autre marathon du soir à Damas, conclu par une cérémonie tenu sur la place des Omeyyades dans la capitale syrienne, que l’on peut voir dans une vidéo de CNN.

D’autre part, il y a eu des commentaires poignants sur les événements en Ukraine , un pays qui continue d’être divisé par un conflit militaire. Dans la capitale de Kiev, les partisans des deux camps ont célébré la Journée internationale de la paix séparément. Nous publions des descriptions d’événements de six autres villes de la zone gouvernementale officielle occidentale et de quatre villes de la zone orientale en révolte. À Kurakhiv, le thème était “Je veux vivre sans guerre” et à Marazlievskoy, c’était “Nous voulons vivre en paix”. À Kiev, la présidente de l’Union pan-ukrainienne des travailleuses a déclaré: “Nous, mères ukrainiennes, ne voulons pas que nos enfants meurent. Que la guerre prenne fin!”

En conclusion, nous donnons la parole au Kirghizistan, où la Journée de la paix a été un moment pour apprécier l’absence de guerre: “Pour certains d’entre nous, la paix est une réalité quotidienne. Nos rues sont calmes, nos enfants vont à l’école. Où la société est forte, le don inestimable de la paix ne peut être remarqué par personne.”

      

MONDIALE


What has happened this year for the International Day of Peace/a>

AFRIQUE



Africa: International Day of Peace

AMÉRIQUE LATINE



Latin America: International Day of Peace

PAYS ARABES ET MOYEN-ORIENT



Arab and Middle East: International Day of Peace

PAYS EX-SOVIÉTIQUES



Ex-Soviet Countries: International Day of Peace

ASIE ET PACIFIQUE



Asia and Pacific: International Day of Peace

L’EUROPE



Europe: International Day of Peace

ÉTATS-UNIS ET CANADA



United States and Canada: International Day of Peace