anglais
espagnol
Facebook
GLOBAL MOVEMENT FOR A CULTURE OF PEACE

Sur la gauche ci-dessous, vous trouverez un article de CPNN et sur la droite la discussion qui s'y rapporte. Vous êtes invité à lire et à discuter en cliquant sur l'une des questions listées ici, ou, si vous le souhaitez, poser une nouvelle question. Prenez le temps de cocher l'un des boutons ci-dessous en choisissant le niveau de priorité qui doit être donné à cet article.

S'informer Êcrire Lire Accueil L'équipe Discuter Rechercher S'inscrire Contact
par domain d'action
par région
par catégorie
par date
Les Nations Unis et la Culture de Paix
Le Mouvement Mondial pour une Culture de Paix
Valeurs, Attitudes, Actions
CPNN Reglements
Envoyer un Rapport
Devenez un Reporter de CPNN

SNC 2012 - spectacle d'ouverture: Que la paix soit sur le monde

un article par Ab. Bayili, Lefaso.net/ Ouaga Bobo

« Ben Kadi », c’est le spectacle que le collectif Sya Ben a offert au public à l’occasion de la 16e édition de la Semaine nationale de la culture. Un spectacle qui invite à la paix qui « n’est pas un vain mot, mais un comportement » .



click on photo to enlarge

« La guerre naissant dans les esprits des hommes, c’est dans leur esprit qu’il faut la combattre ». Le collectif « Sya Ben » a bien compris cette déclaration de l’UNESCO à travers son spectacle intitulé « Ben Kadi » qui signifie à peu près en langue dioula, la paix. Le plateau omnisport de Yéguéré abrité ce spectacle lors de la cérémonie d’ouverture de la 16e édition de la Semaine nationale de la culture (SNC, Bobo 212).

Dénommé « Ben Kadi », le spectacle prône la culture de la paix. La représentation est une véritable traversée géographique, historique et artistique du Burkina Faso. Elle peut être subdivisée en cinq (5) tableaux. Tableau I : introduit les différents acteurs notamment les musiciens. Ils exécutent pendant quelques temps, les mélodies musicales des peuples du Burkina Faso. L’orchestration est surtout dominée par des djembés et des balafons. Ce tableau donne au public de découvrir un répertoire des instruments de musique du Burkina Faso.

Tableau II : Est une mise en exergue de la cohésion sociale facteur de développement des peuples. Il symbolise un modèle de « vivre ensemble » dans l’harmonie, la compréhension et l’entente. La scène offre un spectacle artistique présentant toutes les générations, jeunes, hommes, vieux, femmes, etc, du Burkina Faso. Les instruments de musique utilisés, l’aspect vestimentaire, les objets de l’artisanat symbolisent la richesse culturelle et la coexistence pacifique des peuples du Burkina Faso.

Les séquences traversent toutes les régions du pays et présentent également leur singularité.

Le tableau III : Une illustration des talents des danseurs de la ville de Sya. Il présente un ballet artistique composé de 120 danseurs dont 30 femmes. Parmi les danseuses, Marine Courtois une jeune française de Annecey venue à Bobo-Dioulasso pour des cours de danse traditionnelle, a bien assuré sa partition. Des gestes harmonieux, des couleurs bien choisies pour les vêtements, le ballet chorégraphique a été savamment pensé et artistiquement rendu.

La thématique de la chorégraphique apparaît véritablement dans le tableau IV. La séquence évoque le pardon, la paix dans les esprits et dans les cœurs. Les jets de colombes dans le ciel de Sya et la mimique d’un atterrissage « des anges » sur la scène symbolisent le message de la paix.

Tableau V : ce tableau est presque la copie du deuxième tableau. Il est agréable mais pas forcément utile parce qu’il a contribué à rallonger ce spectacle d’une durée de 31 minutes. Dès l’instant où l’essentiel du message a été donné par le jet des colombes, l’on pouvait conclure le spectacle avec la magnifique figure de la carte du Burkina Faso.

Au-delà de cet aspect, « Ben Kadi » se présente comme un espace de dialogue entre les peuples, entre les cultures à travers la création chorégraphique. Le spectacle se veut également une proposition au voyage dans nos consciences avec comme but ultime, l’entente et l’espérance. Ce spectacle sera sans conteste gravé dans les mémoires, dans les cœurs et dans les esprits. Outre son aspect artistique, « Ben Kadi »est un apport à la promotion des vertus de l’entente et de la consolidation de la paix. Le spectacle a été monté en 13 jours et a regroupé 200 artistes de Bobo Dioulasso, selon les propos du chorégraphe Oumar Démé.

En rappel, le collectif Sya Ben, est un regroupement d’artistes ou d’hommes de culture de la région des hauts bassins, résident, ou faisant partie de la Diaspora burkinabè.

( Cliquez ici pour une version anglaise)

DISCUSSION

Question(s) liée(s) à cet article:


Do the arts create a basis for a culture of peace?, What is, or should be, their role in our movement?

* * * * *

Commentaire le plus récent:

Yes, the arts do create a basis for a culture of peace.
The question I would raise is where are the visual artists who have produced a Guernica like painting of Felluja? Paintings last longer than photographs which are too often fleeting.
Do the poets against the war meet annually?
I caught a bit of an interesting tv show which featured world class artists such as Wole Soyinka speaking in Israel/Palestine about ways to further the peace movement there. Did anyone else see the entire show?
I hope a local Peace Day could emulate the UN opening ceremony .


Cet article a été mis en ligne le April 12, 2012.

Si vous souhaitez poser une nouvelle question liée à cet article, vous devez d'abord vous enregistrer et ensuite inscrivez vous. Ensuite, copiez le titre de cet article (SNC 2012 - spectacle d'ouverture: Que la paix soit sur le monde ) et son numéro (765 ) et entrez ces informations avec votre nouvelle question et une introduction à la question ici.


Les articles sont listés par ordre de priorité selon les votes des lecteurs. Pour cela, vous êtes invité à choisir le niveau de priorité qui doit être donné à cet article en cochant l'un des boutons ci-dessous: Cet article doit-il être prioritaire?