French
Spanish
Facebook
GLOBAL MOVEMENT FOR A CULTURE OF PEACE

On the left below, please find an article for the Culture of Peace News Network and on the right the discussion related to this article. You are invited to read and join in the discussion by clicking on any of the questions listed here, or, if you wish, you may enter a new discussion question as described on the bottom of this page. Please take the time to check one of the boxes below as to whether this article should be given a high priority, a medium priority or no priority

Learn Write Read Home About Us Discuss Search Subscribe Contact
by program area
by region
by category
by recency

United Nations and Culture of Peace
Global Movement for a Culture of Peace
Values, Attitudes, Actions
Rules of the Game
Submit an Article
Become a CPNN Reporter

TRANS'MILES, un projet étudiant tourné vers les peuples de l'Est

an article by Gwenaëlle Beauvais

En septembre dernier, deux étudiantes françaises en Coopération et Solidarité internationale décident de construire un projet de photoreportage au cœur des pays de l'Est. Au cours de leurs études, ces de deux jeunes filles de 24 et 23 ans ont pris conscience de la méconnaissance et du peu d'intérêt qu'accordent les acteurs de la solidarité internationale aux peuples d'Asie du Nord. Ces régions chargées d'histoire abritent des systèmes géopolitiques complexes et peu étudiés depuis la fin de la Guerre Froide. Solène Paloma et Stéphanie Genteuil partiront donc en avril prochain à la rencontre des citoyens engagés des régions traversées par le transsibérien (Russie ; Mongolie ; Chine) afin de mettre en lumière " ceux et celles qui s'impliquent au quotidien en faveur de la communauté ". Elles ont choisi de diffuser leurs articles et photographies au travers d'un blog qui tiendra lieu de carnet de voyage tout au long de leur périple. Parallèlement, les deux étudiantes transmettront des articles plus approfondis sous forme de newsletter qui seront accessibles sur les sites web partenaires.



click on photo to enlarge

GB - A travers ce projet, il semble que vous désiriez envoyer un message aux acteurs de la solidarité internationale. Lequel ?

Solène Paloma -Nos expériences respectives antérieures nous ont amenées à repenser les actions solidaires et à remettre en question nos connaissances concernant bon nombre de territoires qui traditionnellement, ne lient pas de projets de solidarité avec les populations occidentales. Notre profession, en constante évolution, doit reconstruire perpétuellement son cadre éthique à travers l'apport de nouvelles recherches. Très impliquées dans les enjeux actuels que recouvre notre formation, nous désirons prendre part à la relance d'une dynamique au sein même du monde de la Solidarité Internationale.

GB - A qui va réellement bénéficier ce projet ?

Solène Paloma - Nous désirons avant tout informer et sensibiliser les acteurs de la solidarité internationale aux réalités sociales et culturelles des régions que traverse le Transsibérien. Nous partagerons avec eux notre parcours méthodologique et humain au fil de ces quatre semaines de voyage. Nous désirons, à travers notre démarche, proposer aux étudiants de nouvelles voies d'appropriation de leur formation.

GB- Comment êtes-vous parvenues à marier vos formations et votre projet ?

Stéphanie Genteuil - L'une des impulsions majeures du projet, c'est la volonté de voyager autrement. Nous prévoyons depuis plusieurs mois de réaliser nos stages de fin d'études dans des pays asiatiques. Alors que nous aurions pu choisir de survoler les territoires que nous traversons pour nous rendre sur place, nous avons décidé d'entamer un réel périple, du monde occidental vers les terres orientales. Emprunter le transsibérien c'est pour nous l'opportunité de traverser des territoires inconnus, de redécouvrir les distances géographiques et culturelles.

( Cliquez ici pour une version anglaise)

DISCUSSION

Question(s) related to this article:


Y a-t-il a nouveau un mouvement de solidarité parmi la jeunesse?,

* * * * *

Latest reader comment:

J'ai l'impression que de plus en plus la nouvelle génération cherche et trouve des nouveaux moyens de solidarité internationale, pas seulement en théorie, mais aussi dans des voyages, dans le partage des langues et des traditions culturelles, et par l'engagement dans des projets collectifs.  Ces initiatives sont soutenus par de nombreuses fondations et organisations, parmi lesquels il faut surtout mentionner le Fond de Solidarité de la Jeunesse du programme Alliance des Civilisations des Nations Unies.

Ce mouvement renouvelé de solidarité de la jeunesse arrive au moment d'une crise internationale croissante, et il peut servir comme base des nouvelles approches pour remplacer un système en train de s’écrouler, même mourir.


This report was posted on December 23, 2011.

If you wish to start a new discussion topic on this article, you need to register and log in. Then please copy the title of this article which is TRANS'MILES, un projet étudiant tourné vers les peuples de l'Est and its number which is 648 and enter this information along with your discussion question and an introductory response to the question here.


A few stories are retained on the main listings if they are considered by readers to be a priority. If you have not already done so, please take the time to check a box below: should this article be considered as a priority?