French
Spanish
GLOBAL MOVEMENT FOR A CULTURE OF PEACE

On the left below, please find an article for the Culture of Peace News Network and on the right the discussion related to this article. You are invited to read and join in the discussion by clicking on any of the questions listed here, or, if you wish, you may enter a new discussion question as described on the bottom of this page. Please take the time to check one of the boxes below as to whether this article should be given a high priority, a medium priority or no priority

Learn Write Read Home About Us Discuss Search Subscribe Contact
by program area
by region
by category
by recency
United Nations and Culture of Peace
Global Movement for a Culture of Peace
Values, Attitudes, Actions
Rules of the Game
Submit an Article
Become a CPNN Reporter


Education for Peace: Le projet intégré prend tout son sens
an article by Le Mauricien(extraits)

L’Unity Group, constitué d’élèves du Port-Louis SSS (collège de filles), remporte le National Youth Award 2011 dans la catégorie Family Life and Human Values pour son projet Education for Peace. Nous nous apprêtons à rencontrer les filles du collège tout en nous permettant d’appréhender l’orientation qu’elles auront donnée à leur travail.



click on photo to enlarge

C’est Priya Baligadoo, la facilitatrice du projet qui nous accueille à l’entrée de l’établissement, le Port-Louis SSS : une école propre où rien ne détonne. Nous prenons place dans une salle d’accueil sympathique. Une fresque arbore un vert reposant, quelques citations sont inscrites sur des panneaux placés çà et là : l’environnement est paisible, déjà. « Education for Peace », nous comprenons le deal. Il ne s’agit pas d’un projet synthèse de clichés allongés sur des pages A4. Non. Mais plutôt une recomposition d’un thème autour de la vie estudiantine. Notamment, chaque bloc de l’école a été baptisé d’une valeur humaine — par exemple : Truth, Love, Peace, Harmony, Solidarity — ce qui démontre que la paix peut foisonner, avant tout, dans l’utilisation de l’espace.

Les murs nous dressent donc un tableau du projet d’éducation façon Port-Louis SSS. À Priya Baligadoo de compléter : « Déjà, quand nous recevons les parents, ceux-ci se sentent à l’aise… la tension descend… en voyant ce cadre, ils comprennent très vite que nous ne sommes pas là pour récriminer mais pour être des partenaires ». Ce n’est pas qu’une petite stratégie pour détendre l’interlocuteur. Nous retenons un mot-clé : « partenariat ».

Pour ce faire, un colloque avait même été organisé par l’Unity Group, en août dernier. Le but de la manœuvre : que les enfants apprennent à composer avec les parents. Sur fond de partage, de carrefour et avec l’encadrement du psychologue Nicholas Soopramanien, les expériences sont exposées, analysées, synthétisées, remodelées dans un langage de jeune. Tenterait-on là de combler le fossé entre les générations ? Début de réponse : « Les adultes comme les adolescents sont tous deux responsables du generation gap », nous soutient une des membres d’Unity Group, Valérie Perrine.

Nos interlocutrices impressionnent par leur attitude mêlant zèle et recul. Unity Group est composé de Diksha Kalawon, Rimena Soomary, Cadoo Shihaan, Valérie Perrine, Nivesha Bisram, Venisha Sinivasagen et de Kevina Ramen, toutes âgées de 17 à 18 ans. Au delà de nous avoir fait montre d’une noble intention et d’un engouement exemplaire, les lauréates nous auront également impressionnés par leur maîtrise de différents supports médiatiques. Ainsi, Unity Group s’est articulé sur une illustration visuelle autour du thème de la paix. Mais leur proposition se décline aussi à travers une newsletter, un spectacle de chants, et même à travers la composition d’une chanson.

Sucheta Ramburrun, rectrice du Port-Louis SSS, a pour sa part salué l’effort conjugué des élèves, de la Parents Teachers Association et des deux facilitateurs du projet . À la rectrice, cette fois, de résumer l’aventure Education for Peace : « L’esprit d’équipe a magnifié une simple organisation en un engagement profond… a su construire une identité… a su rappeler notre vocation d’école construite autour de la communauté. »

( Cliquez ici pour une version anglaise basée sur cet article)

DISCUSSION

Question(s) related to this article:


Peace Studies in School Curricula, What would it take to make it happen around the world?

* * * * *

Latest reader comment:

During the Asian Educators Symposium, we found out that Peace Education is still not part of the school curriculum in most countries. However, the participating teachers have been incorporating peace education in their teaching subjects, such as English, social studies, and character education. We all agreed that love and the will to nurture peace in children are the most important basis for peace education. Even if peace education is not a part of the curriculum, peace can be taught through any subject. Whatever you are teaching, if it comes from the heart, then it will touch the minds of children.


This report was posted on December 2, 2011.