Lancement du réseau jeunesse et culture de la paix en Afrique

LIBERTE DE L’INFORMATION

un article par l’UNESCO Département Afrique (abrégé)

Video: Youth and Culture of Peace in Africa

« On dit parfois que la jeunesse, c’est l’avenir – mais pour moi, la jeunesse, c’est le présent » a déclaré la Directrice générale le 13 décembre à Libreville, entourée de 90 jeunes africains et africaines en provenance d’une quarantaine de pays rassemblés à Libreville pour le Forum Panafricain « La jeunesse africaine et le défi de la promotion d’une culture de la paix ».

libreville
cliquez sur le photo pour l’élargir

Jeunes participants au Forum

Le forum s’est tenu du 11 au 13 décembre au Gabon, en présence de Madame Pascaline Mferri Bongo Ondimba, Présidente d’honneur de la Fondation Omar Bongo Ondimba, Madame Ida Reteno Assonouet, Ministre de l’Education nationale et de l’Enseignement Technique et Professionnel, Présidente de la Commission Nationale Gabonaise pour l’UNESCO, Monsieur Anatole Collinet Makosso, Ministre congolais de la Jeunesse et de l’Instruction Civique et président en exercice de la du Comité technique spécialisé de la jeunesse, de la culture et des sports de l’Union Africaine, Madame Rosa Christiane Ossouka Raponda , Maire de Libreville, ainsi que Monsieur Forest Whitaker, Envoyé Spécial de l’UNESCO pour la paix et la réconciliation.

L’événement a été marqué par le lancement officiel du Réseau « Jeunesse et culture de la paix » constitué par les Conseils de la jeunesse et des organisations de la jeunesse d’Afrique et de la diaspora, engagés dans des actions de promotion d’une culture de la paix, dont le Gabon accueillera le Secrétariat.

Le Forum a également mis à l’honneur le renforcement du partenariat avec la Fondation « Whitaker Peace and Development Innitiative (WPDI), visant à promouvoir la capacité des jeunes à œuvrer à la paix et au développement dans leurs communautés au sein des pays en situation vulnérable. Forest Whitaker a pour sa part déclaré à l’intention des jeunes participants, « votre génération est celle qui fera croître les graines » de la paix et de la prospérité, « la seule limite que vous rencontrerez, c’est votre imagination.

La Fondation Omar Bongo Ondimba pour la paix, la science, la culture et l’environnement, a par ailleurs annoncé la création d’un prix international de la jeunesse pour la culture de la paix qui récompensera l’action de trois organisations de la jeunesse, qui se répartiront un montant de 45 millions CFA soit près de 85 000 USD.

Dans son allocution d’ouverture, Madame Bokova . . . a salué le travail des jeunes entamé trois mois auparavant sur une plateforme en ligne créée par l’UNESCO avec l’appui de la Fondation Omar Bongo Ondimba et de la Commission nationale gabonaise pour l’UNESCO. Très vite, les jeunes se sont appropriés cet outil pour débattre des activités conjointes de leur réseau ainsi que de son organisation. Ce travail préparatoire a mobilisé plus de 200 organisations de jeunesse d’Afrique et de la diaspora. Le rendez-vous de Libreville a permis de prolonger les discussions en ligne par une série de travaux participatifs et prospectifs qui leur ont permis d’envisager leurs stratégies à long terme. A travers ces innovations dans les méthodes de travail, les jeunes ont pu élaborer un plan d’action et un format de réseau qu’ils finaliseront au cours des mois à venir via la plateforme en ligne. A la fin du Forum, un bureau du Réseau a été mis en place avec deux délégués représentant chacune des 6 régions région d’Afrique, y compris la Diaspora.

Les jeunes du Réseau ont conclu la cérémonie en entonnant la chanson qui a rythmé tout leur Forum : « La guerre ne paie pas ; la paix veut nos bras ».

>Pour plus d’information, voir le dernier paragraph de l’article.

( Cliquez ici pour une version anglaise.)

 

Question related to this article.

Will UNESCO once again play a role in the culture of peace?

Most recent comment:

It is very appropriate that this new impulse for the culture of peace at UNESCO should come from Côte d’Ivoire, since the global movement for a culture of peace was initiated at a UNESCO conference in that country in 1989. See Yamoussoukro and Seville in the early history of the culture of peace.

Note added on September 2:

The official reports from the UNESCO Conference in Abidjian are now available:

English

French

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *