Bulletin français 1 mars 2016

. . LA LUTTE DE L’AFRIQUE . .

Il y a actuellement au cœur de l’Afrique une lutte  épique  entre les forces de la culture de guerre et celles de la culture de  paix. 
D’une part, les attaques de Boko Haram, Al Qaida, ISIS, et Al-Shabaab      , la guerre latente du Burundi et les luttes fratricides au Sud-Soudan font largement la Une des médias  commerciaux. D’autre part, même si les initiatives Africaines pour la culture de la paix ne sont qu’une indication, la culture de la paix gagne tous les jours du terrain et  est en train de gagner ! Il suffit de regarder  les nombreux  articles s’y référant ce mois ci : 

– Burundi: l’Union africaine veut renforcer sa mission d’observation des droits de l’Homme,

– L’Union africaine: la 26ème Session ordinaire de l’Assemblée de l’Union Africaine conclut avec reconnaissance pour les combattants d’Ebola et pour que la paix soit une priorité du continent,

– L’Union africaine: retraite du Réseau panafricain des Sages,

– Sénégal: La féministe Bineta Diop: Unies contre la guerre en Afrique,

– Tunisie: appel à une participation massive à la première rencontre internationale sur l’éducation à la paix,

– Cameroun: la radio communautaire au service de l’éducation à la paix,

– Maroc: les musulmans proposent  un consensus sur la citoyenneté pour tous: la Déclaration de Marrakech,

– Mali : Elaboration d’un programme national sur la culture de la paix au
Mali : Les experts à l’œuvre,

-Ethiopie: AAPI convoque le 2ème Forum Arts4Peace à Addis-Abeba,

– Congo (RDC): Déclaration des clubs des jeunes du conseil des clubs
de congo peace network,

– Congo (RDC): Goma, Nord Kivu: clôture de la 3è édition du Festival Amani,

– Sierra Leone: Le ministre exhorte les délégués à développer une culture
de la paix,

– Gambie: «Les pays africains doivent s’unir»,

– Afrique du Sud: les femmes africaines s’organisent contre le monopole des grandes entreprises pour récupérer l’agriculture,

– Tchad: Commémoration de la Journée nationale de la paix, de la cohabitation pacifique et de la concorde nationale,

Comme Nestor Bidadanure décrit dans son article “Pour Que Vive La
Liberté Promise
” . . . en Afrique, la décolonisation juridique n’a pas
été suivie d’une rupture idéologique avec le modèle de gouvernance
coloniale chez une partie de l’élite politique.. . . La pratique coloniale de diviser pour mieux régner est jusqu’à aujourd’hui l’arme politique préférée des élites extrémistes.”

Il conclut que “la Culture de Paix doit être pensée et enseignée comme
un idéal qui permet de relier et de renforcer ce qui a été délié. C’est
une théorie inclusive et réconciliatrice. Elle est l’anti-thèse du PIR.
C’est une théorie qui permet de penser les différences au sein d’une
nation comme une précieuse richesse. Elle nous rappel qu’il n’y a pas
d’identité nationale hors la diversité tant culturelle qu’humaine de
l’ensemble des citoyens…

      

ÉQUALITÉ HOMMES/FEMMES

Diop

La féministe Sénégalaise Bineta Diop: Unies contre la guerre en Afrique

PARTICIPATION DÉMOCRATIQUE

swaby
US: New Haven Peaces Out. A Bit

DISARMAMENT ET SECURITÉ

Burundi
Burundi: l’Union africaine veut renforcer sa mission d’observation des droits de l’Homme

DROITS DE L’HOMME

drone protest
US: We come to the gates of Hancock Drone Base today to install a memorial of Jerry Berrigan.

TOLERANCE ET SOLIDARITÉ

Marrakesh
Muslims Advance Consensus for Citizenship for All: The Marrakesh Declaration

DÉVELOPPEMENT DURABLE

solaires

La France devrait avoir 1 000 km de routes solaires d’ici 5 ans !

LIBERTÉ DE L’INFORMATION

Nestor

Afrique: Pour Que Vive La Liberté Promise

ÉDUCATION POUR LA PAIX

tunisia
Tunisie: Appel à une participation massive à la première rencontre internationale sur l’éducation à la paix

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *