Bulletin français 1 decembre 2015

. . ACCUEILLIR LES RÉFUGIÉS . .

La crise des réfugiés en Europe a révélé des contradictions profondes dans la culture de guerre. Comme les lauréats du prix Nobel de la paix l’ont exprimé dans leur récente réunion à Barcelone : “La crise des réfugiés et de la migration n’existent pas isolément. C’est le symptôme de problèmes plus larges qui se révèlent à l’humanité, tels que. . . les conséquences du militarisme, du nationalisme extrême, et de l’utilisation de la force dans des ‘guerres par procuration’ activées par les puissances mondiales dans la poursuite de leurs intérêts stratégiques, financiers et idéologiques.”

Dans ses remarques sur la crise, le lauréat du prix Nobel Kofi Annan affirme que l’Europe doit considérer les réfugiés comme une ressource potentielle et non comme un problème. Tenant compte de cela, CPNN révèle ce mois-ci les nombreuses initiatives à travers le monde qui accueillent et intègrent les réfugiés dans leur société.

En France, 15 associations de la société civile et des organisations internationales travaillent actuellement à accueillir et à intégrer les réfugiés.  L’une de ces organisation comprend un réseau de 570 associations: le FNARS «Fédération nationale des associations d’accueil et de réadaptation sociale».

En Espagne, la Commission pour l’aide aux réfugiés (CEAR) engage des organisations et des institutions pour la solidarité avec les réfugiés.  Font partie de son Assemblée: des partis politiques, des syndicats, des groupes religieux, des ONG et des personnalités qui défendent les droits de l’Homme des demandeurs d’asile.  L’Ecole de la culture de paix à Barcelone élabore actuellement un plan du monde montrant des villes avec de bonnes pratiques à cet égard.

L’Amérique latine a longtemps été un chef de file dans l’accueil des réfugiés, avec une législation excellente dans plusieurs de ses pays. Les principes fondamentaux ont été adoptés en décembre de l’an dernier à Brasilia, à l’occasion du 30e anniversaire de la Déclaration de Carthagène de 1984 sur les réfugiés. Le plan d’action engage les gouvernements latino-américains et Caraïbes d’aborder le problème d’un point de vue humanitaire. Des exemples de cet effort comprennent la mise en œuvre de programmes tels que “Asi­lo de Calidad” et “Fron­teras Solidarias y Seguras,” qui répondent aux besoins des gens qui vivent, traversent ou retournent dans les zones frontalières. En ce qui concerne la crise actuelle, quelque 6000 Syriens ont été déjà reçus à Brasilia, Buenos Aires et Montevideo.
.

Aux États-Unis les gouverneurs républicains sont opposés à l’accueil des réfugiés de Syrie, mais en réponse, l’organisation “Cities United For Immigration Action“, une coalition de près de 100 villes et comtés dirige l’effort de promouvoir et exécuter des réformes de l’immigration à l’échelle nationale.  Avec cette initiative 18 maires des villes les plus importantes, y compris New York, Chicago et Baltimore, ont écrit une lettre disant entre autres que «la crise mondiale des réfugiés apporte avec elle une responsabilité et l’opportunité d’accueillir ceux qui cherchent l’exil de la tyrannie et de l’oppression.”

Par exemple, la ville de New Haven a invité une famille syrienne qui avait été rejetée par le gouverneur républicain de l’Indiana.  En arrivant, la famille a été accueillie par le gouverneur démocrate du Connecticut: “Je leur ai assuré que non seulement je leur souhaite la bienvenue, mais que je suis fier qu’ils soient venus aux États-Unis et plus particulièrement au Connecticut.’’

L’humoriste et réalisateur américain, Michael Moore, résume la lutte dans une lettre ouverte au gouverneur républicain de son État du Michigan: “Je voulais juste vous faire savoir que, contrairement à votre déclaration de refuser l’accueil à des réfugiés syriens dans notre état du Michigan, je défie votre interdiction et j’offre ma maison de Traverse City, Michigan, aux réfugiés syriens que vous avez rejetés. Je vais contacter le Département d’Etat de Washington pour leur faire savoir que je suis heureux de fournir un refuge à tous les couples de réfugiés syriens approuvés par les procédures de contrôle de l’administration Obama dans lesquelle j’ai toute confiance… Je demande à toute personne qui possède des chambres vides dans sa maison ou appartement, de les mettre à la disposition de réfugiés syriens et irakiens… Voilà ce que nous voulons être à partir de maintenant dans l’ “American way” !  Assez de guerre!  Assez  d’interférence dans la vie d’autres personnes.  Assez  d’ignorer les dégâts que nous avons créés.”

Et enfin, nous saluons les 50 villes de ICORN (Le Réseau Internationale des Villes de Refuge). Chaque membre de ICORN est une ville de refuge qui fournit des abris temporaires à travers des résidences pour écrivains et artistes persécutés. La résidence est généralement de deux ans. Selon ICORN, ces “écrivains et artistes représentent une ressource précieuse pour l’ensemble du réseau des villes.  Ils apportent de nouvelles impulsions à la vie culturelle de chaque ville.  Ils contribuent à l’amélioration des connaissances sur les différentes cultures dans votre ville et ils enrichissent notre débat, notre vision et notre compréhension.”

À long terme, les réfugiés peuvent enrichir notre débat, notre vision et notre compréhension du fait que nous devons passer de la culture de guerre actuelle à une culture mondiale de la paix.

      

TOLERANCE ET SOLIDARITÉ

routard
France: Comment veir en aide aux réfugiés ?

ÉQUALITÉ HOMMES/FEMMES

< geneva

International dialogue on gender equality in the media to be held in Geneva

DISARMAMENT ET SECURITÉ

drones
USA Exclusive: Air Force Whistleblowers Risk Prosecution to Warn Drone War Kills Civilians, Fuels Terror

DROITS DE L’HOMME

wiego
Nearly 100 Home-based Workers from 24 Countries Gather in Delhi to Adopt Historic Delhi Declaration on Workers’ Rights

DÉVELOPPEMENT DURABLE

food sovereignty
We are the solution: African women organize for land and seed sovereignty

PARTICIPATION DÉMOCRATIQUE

cities
New Cities of Peace

LIBERTÉ DE L’INFORMATION

Angola
L’Angola abrite le biennal sur la culture de paix en Afrique

ÉDUCATION POUR LA PAIX

restorative
USA: Restorative Practices in Schools

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *