Le PAYNCoP Gabon S’Associe au Conseil National de la Jeunesse pour dire Stop aux Violences sur les Jeunes

DROITS DE L’HOMME . .

A CPNN de Jerry Bibang, le Coordonnateur National du PAYNCoP

Face à la recrudescence des violences sur les jeunes au Gabon, la Coordination Nationale du Réseau Panafricain des Jeunes pour la Culture de la Paix (PAYNCoP Gabon) et le Conseil National de la Jeunesse du Gabon (CNJG) se sont associés, samedi 26 octobre, pour condamner fermement ce phénomène qui porte atteinte à la jeunesse gabonaise. C’était au cours d’un point de presse qui a eu l’adhésion de plusieurs organisations de jeunesse du Gabon.

(Cliquez ici pour une version anglaise.)

Question(s) related to this article:

Rights of the child, How can they be promoted and protected?

Au cours de cette déclaration, lue par Fernandez Ona, le Président du CNJG, les jeunes leaders ont rappelé les dispositions juridiques internationales relatives à la protection de l’enfant notamment l’article 16 de la Charte Africaine des Droits et du Bien-être de l’Enfant qui dispose que : « Les Etats parties à la présente charte prennent des mesures législatives, administratives, sociales et éducatives spécifiques pour protéger l’enfant contre toute forme de torture, traitement inhumain et dégradant, et en particulier toute forme d’atteinte ou d’abus physique ou mental, de négligence ou de mauvais traitement, y compris les sévices sexuels, lorsqu’il est confié à la garde d’un parent, d’un tuteur légal, de l’autorité scolaire ou de toute autre personne ayant la garde de l’enfant. »

Aussi, L’agenda 2040 de l’Union Africaine sur les droits et le bien-être de l’Enfant africain, en son aspiration 7, exhorte aux Etats-Partis d’assurer la protection contre toutes les formes de violence à l’endroit des enfants. Dans le même sens, la Constitution de la République, en son Préambule, réaffirme la nécessité d’assurer et de protéger l’intégrité physique et morale de la jeunesse.

« En dépit de ce dispositif normatif, force est de constater pour le regretter, la récurrence des cas de violences à l’endroit des jeunes sur le territoire national » a souligné Jerry Bibang, le Coordonnateur National du PAYNCoP. « Ces violences sont multiples et variées, notamment les violences physiques, sexuelles, économ

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *