Algérie: Société civile : Inculquer la culture de la paix aux enfants

. . EDUCATION POUR LA PAIX . .

Un article de El Moudjahid

Les participants à une rencontre sur l’importance de la paix dans la société, organisée à Tissemsilt, ont appelé la société civile à contribuer à inculquer la culture de la paix aux enfants. Dans ce cadre, le Dr Miloud Garden, du centre universitaire de Tipaza a mis l’accent sur le rôle des associations dans la sensibilisation de l’enfant quant à l’importance de la paix et d’accepter l’autre, appelant la société civile à contribuer, par des initiatives, à ancrer cette culture chez les enfants. «La société civile est un partenaire essentiel et efficace pour la réussite des initiatives et manifestations de sensibilisation visant à lutter contre le phénomène de la violence dans la société en propageant les valeurs de la paix et réconciliation chez les enfants», a-t-il soutenu.


Dr Lakhdar Saidani,

Pour sa part, le Dr Lakhdar Saidani, universitaire de Tiaret, a insisté sur les initiatives des associations pour concourir dans l’éducation des enfants, le rejet de la violence et l’instauration de la culture de la paix. L’intervenant a proposé des initiatives conjointes entre associations locales et instances publiques dont la direction de l’Action sociale et la Sûreté nationale pour sensibiliser les jeunes au phénomène de la violence et sur les moyens de s’en prévenir.

 

Question related to this article:

What is the best way to teach peace to children?

L’écrivain et chercheur en littérature pour enfants, Abdelkader Khaled, a estimé, lui, que la décision des Nations unies pour instaurer une journée mondiale du Vivre ensemble en paix, est une reconnaissance des efforts déployés par l’Algérie pour réaliser la paix et la réconciliation dans la société et dans le monde.

Cette rencontre, initiée par la bibliothèque principale de lecture publique dans le cadre de la célébration de la journée mondiale du Vivre ensemble en paix, a réuni des représentants d’associations à caractère culturel, des étudiants et autres chercheurs du Centre universitaire de Tissemsilt.

( Cliquez ici pour une version anglaise)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *