French
Spanish
GLOBAL MOVEMENT FOR A CULTURE OF PEACE

On the left below, please find an article for the Culture of Peace News Network and on the right the discussion related to this article. You are invited to read and join in the discussion by clicking on any of the questions listed here, or, if you wish, you may enter a new discussion question as described on the bottom of this page. Please take the time to check one of the boxes below as to whether this article should be given a high priority, a medium priority or no priority

Learn Write Read Home About Us Discuss Search Subscribe Contact
by program area
by region
by category
by recency
United Nations and Culture of Peace
Global Movement for a Culture of Peace
Values, Attitudes, Actions
Rules of the Game
Submit an Article
Become a CPNN Reporter


Le rôle des femmes dans la paix et la sécurité
an article by UN Women

Le Conseil de sécurité organisera le 30 Novembre 2012 un débat ouvert sur les femmes et la paix et la sécurité, centré sur « le rôle des organisations de femmes de la société civile dans la prévention et le règlement des conflits armés et la consolidation de la paix ».



click on photo to enlarge

Le débat public donne l’occasion de présenter les progrès réalisés ainsi que d’accélérer les mesures au niveau de l’application de l’historique résolution 1325 (2000) du Conseil de sécurité et de ses engagements et documents d’orientation connexes sur les femmes, la paix et la sécurité, un des domaines de travail prioritaires d’ONU Femmes. La résolution 1325 du Conseil de sécurité, pionnière en la matière, a été adoptée en l’an 2000.

Elle est la première à faire le lien entre les expériences des femmes dans les conflits et l’agenda international de la paix et de la sécurité, mettant l’accent sur l’impact disproportionné des conflits sur les femmes, et appelant à la participation des femmes dans le règlement des conflits et la consolidation de la paix. Elle reconnaît le fait que les contributions faites par les femmes en matière de prévention et de règlement des conflits, de maintien et d’instauration de la paix sont sous-évaluées et sous-utilisées. Elle souligne également l’importance de la participation pleine et égale des femmes en tant qu’agents actifs de la paix et de la sécurité.

Douze ans plus tard, les changements connus au niveau du rétablissement, du maintien et de la consolidation de la paix sont clairs. La protection des femmes et des filles contre la violence sexuelle et sexiste est reconnue comme un défi prioritaire. Les coalitions de femmes pour la paix sont devenues plus puissantes. Les mécanismes de justice transitionnelle répondent de mieux en mieux aux crimes de guerre contre les femmes, grâce à des accords spécifiques protégeant les femmes témoins.

Les évaluations des besoins postconflictuels, les processus de planification postconflictuels et les cadres de financement ont dans certains cas reconnu le besoin de mettre la participation et les préoccupations des femmes au cœur du relèvement. Si ces changements ont été cruciaux, beaucoup reste à faire.

Le nouveau rapport du Secrétaire général des Nations Unies donne un aperçu des progrès réalisés depuis l’an dernier au niveau de l’application de la résolution 1325 (2000) dans quatre domaines d’action : la prévention, la participation, la protection et les secours et le relèvement. Le rapport comporte des informations mises à jour sur les mesures prises en vue d’améliorer la coordination et la responsabilité sur le plan des femmes, de la paix et de la sécurité. Il met en exergue des exemples de meilleures pratiques ainsi que les obstacles et défis qui entravent la participation et la représentation des femmes dans les initiatives visant à prévenir et à régler les conflits. Le rapport montre que dans toutes les régions, les actions prises en faveur des femmes, de la paix et de la sécurité se multiplient, mais que les progrès généraux demeurent lents et inégaux.

Le manuel sur les femmes, la paix et la sécurité est un recueil de connaissances visé à sensibiliser, à inspirer des politiques, à former à l’appui, à mobiliser et à partager les enseignements tirés au niveau de la mise en œuvre de l’agenda sur les femmes, la paix et la sécurité, y compris la résolution 1325 du Conseil de sécurité des Nations Unies et autres résolutions sur la paix et la sécurité (1820, 1888, 1889 and 1960). Ce document entend renforcer la base de connaissances sur les femmes, la paix et les questions relatives à la sécurité, ainsi qu’apporter des orientations pratiques aux praticiens, aux militants et aux décideurs politiques.

(Cliquez ici pour une version espagnole ou ici pour une version anglaise de cet article).

DISCUSSION

Question(s) related to this article:


UN Resolution 1325, does it make a difference?,

* * * * *

LATEST READER COMMENT:

A recent study by the NGO Working Group on Women, Peace and Security is critical of the UN Security Council for its inconsistent implement of Resolution 1325 that calls for an increased role of women in peacekeeping and peacebuilding.  The full report is available on the Internet on the website of  womenpeacesecurity.org.

The working group members are an impressive group of active international NGOs: Amnesty International; Consortium on Gender, Security and Human Rights; Femmes Africa Solidarité; Global Action to Prevent War; Global Justice Center; Human Rights Watch; The Institute for Inclusive Security; International Action Network on Small Arms; International Alert; International Rescue Committee; Refugees International; International Women’s Program of the Open Society Foundations; Social Science Research Council; Women’s Refugee Commission; Women’s Action for New Directions; Women’s International League for Peace and Freedom.

Here is the report's Summary of Findings

General trends in the Council over the last 12 years have shown significant development, including in the language and expertise on women, peace and security in resolutions, more expertise available to deploy in terms of gender advisors and women, peace and security, and a more sophisticated understanding of the key issues at the root of this agenda. There is a better understanding of, for example, what it takes to have disarmament, demobilization, and reintegration processes that are responsive to women; security sector reform that is responsive to women; and post-conflict elections that support women candidates and women voter. However, there is inconsistency in the Council’s deployment of that knowledge. There is still a significant disconnect between the content of reports received by the Council, meetings the Council holds, and resolutions it adopts.

There have been a number of positive developments in the Council’s use of women, peace and security-specific language in its policy over the last year. For the first time, for example, the Council used women, peace and security language in its resolution on Cyprus. However, there have also been inconsistencies. The Council’s initial lack of support for women in September 2011’s resolution on Libya was rectified by strong support in its March 2012 renewal. . ...more.


This report was posted on November 24, 2012.