French
Spanish
GLOBAL MOVEMENT FOR A CULTURE OF PEACE

On the left below, please find an article for the Culture of Peace News Network and on the right the discussion related to this article. You are invited to read and join in the discussion by clicking on any of the questions listed here, or, if you wish, you may enter a new discussion question as described on the bottom of this page. Please take the time to check one of the boxes below as to whether this article should be given a high priority, a medium priority or no priority

Learn Write Read Home About Us Discuss Search Subscribe Contact
by program area
by region
by category
by recency
United Nations and Culture of Peace
Global Movement for a Culture of Peace
Values, Attitudes, Actions
Rules of the Game
Submit an Article
Become a CPNN Reporter


Mali : Non violence : Le combat de l’Association des municipalités de Sikasso
an article by Aguibou Sogodogo, Le Républicain, repris by Mali Actu (abrégé)

Le centre de formation Charles wanga de Sikasso a abrité le mardi 16 décembre 2014, la cérémonie d’ouverture de l’atelier de renforcement des capacités des élus locaux pour une promotion de la paix et du non violence dans le cercle de Sikasso. Cet atelier qui durera quatre jours est organisé par l’Association des municipalités du Mali (AMM) du cercle de Sikasso en partenariat avec le Programme de Gouvernance Partagée de la Sécurité et de la Paix (PGPSP). L’objectif de cet atelier est de Contribuer à une culture de paix et de non violence à travers l’amélioration de la capacité d’intervention des élus et des leaders communautaires dans la résolution des conflits.


Le Mamelon de Sikasso (photo archive)

click on photo to enlarge

La cérémonie d’ouverture était présidée par le Préfet adjoint du Cercle de Sikasso, Siriman Kanouté, en présence du coordonnateur du PGPSP, l’inspecteur général de police Yacouba Diallo, du président de l’AMM-Sikasso, Adama Noupounon Diarra non moins maire de Kourouma et de nombreuses autres personnalités.

Au cours de ses mots de bienvenu, le président AMM-Sikasso, Adama N Diarra a fait savoir que les élus communaux sont des acteurs clés de la promotion du dialogue pour la prévention des conflits, et pour la paix et la non violence. . . Pour lui, la culture de la paix ne peut s’établir durablement que lorsque les conditions suivantes sont réunies : un développement économique durable, les respects de tous les droits de l’homme, l’égalité Femmes/Hommes, la participation démocratique, le développement de la tolérance et de la solidarité. A cet effet, dit-il, l’éducation à la paix a pour objectif principal d’amener les personnes, les groupes, et l’Etat à établir eux-mêmes des relations plus pacifiques en leur apprenant à résoudre pacifiquement leurs différends. "Veuillez noter enfin que lorsque les objectifs politiques sont légitimes, l’emploi de la violence pour les atteindre n’est jamais justifié," a conclu le maire Adama N Diarra.

Quand au coordonnateur du PGPSP, l’inspecteur général de police Yacouba Diallo, la sécurité est un droit fondamental du citoyen et qui conditionne l’exercice des libertés individuelles et collectives, le développement économique et social. . . A l’en croire, le PGPSP, qui est une initiative du gouvernement malien en collaboration avec ses partenaires, a fourni beaucoup d’effort dont l’appui à la société civile pour lutter contre la prolifération des armes légères.

Pour sa part, le Préfet adjoint du Cercle de Sikasso, Siriman Kanouté a souligné que le Mali est dans une situation critique car en guerre contre la pauvreté. Avant de signaler que le cercle de Sikasso est confronté à plusieurs sortes de conflit dont le conflit foncier. Plusieurs thèmes seront développés par les 40 participants de cet atelier dont les outils d’analyse d’un conflit.

( Cliquez ici pour une version anglaise)

DISCUSSION

Question(s) related to this article:


How can culture of peace be developed at the municipal level?,

* * * * *

Latest reader comment:

International Cities Choose Peace

J. Fred Arment

arment@internationalcitiesofpeace.org

International Cities of Peace, an association of global cities of peace, is using the U.N. Culture of Peace tenets as the guideline for forming initiatives. To date, thirty-one cities are part of the association. Some are grassroots organizations, others have the firm commitment by resolution or proclamation from the city council.
International Cities of Peace include the following:
• Dayton, Ohio, U.S.A.
• Eugene, Oregon, U.S.A.
• Unity Village, Missouri, U.S.A
• Coventry, England
• Bradford, England
• Guadalajara, Jalisco, Mexico
• Bukavu, Democratic Republic of Congo
• Mataki, Philippines
• Pathuthani, Thailand
• Fizi, Democratic Republic of Congo
• Lake County, California, U.S.A.
• Aba, Abia State, Nigeria
• Nagpur, India
• Reno, Nevada, U.S.A.
• Bujumbura, Burundi
• Mzuzu and Lilongwe, Malawi
• Tunis, Tunisia
• Tuolumne County, California, U.S.A.
• Bihac, Bosnia, Herzegovina
• Yaounde, Cameroon
• Freetown, Sierra Leone
• Nyala, Darfur, Sudan
• Bujumbura, Burundi
• Victoria, British Columbia, Canada
• Nakuru, Kenya
• Calgary, Alberta, Canada
• Kathmandu, Nepal
• Detroit, Michigan, U.S.A.
• Egg Harbor City, New Jersey, U.S.A.
• Warrake, Nigeria
• Kalamazoo, Michigan, U.S.A.

To start an initiative, go to the association's website for resources and tools.


This report was posted on December 29, 2014.